Espace France - News, articles, interviews et dossiers

Mesures du gouvernement Hollande sur la fiscalité du patrimoine : les dommages collatéraux

Mesures du gouvernement Hollande sur la fiscalité du patrimoine : les dommages collatéraux

(Easybourse.com) Les dommages les plus souvent cités sont de trois natures : une hausse du taux d'épargne, une fuite des grandes fortunes et une dégradation de la conjoncture économique.

« A mon sens, l’épargne de précaution des Français a vocation à progresser afin d’anticiper la fiscalité future. Aujourd’hui le taux est à 17%, soit le double du taux au Royaume-Uni. Il n’est pas impossible qu’il s’élève à 19% » avertit Olivier Potellet, président-directeur général de Legal & General France. « La fiscalité n’a pas d’impact sur le taux d’épargne mais sur l’allocation de l’épargne, notamment entre l’épargne financière et l’épargne non financière. Ceci étant, ce taux d’épargne pourrait augmenter s’il était anticipé un autre tour de vis de la part du gouvernement dans les mois à venir, autrement dit d’autres mesures qui auraient pour effet d’alourdir la charge fiscale des Français» confirme Didier Davydoff, directeur de l'Observatoire de l'Epargne Européenne.

La fuite des grandes fortunes doit être relativisée dès lors qu’elle ne concerne qu’une minorité de gens. « Ceux qui avaient l’intention de s’en aller sont partis. Le taux à 75% concerne 2000 personnes actuellement : des joueurs de foot, des artistes, des traders. Ce n’est pas l’ISF qui est mis en avant dans les causes de départ, mais les droits de succession » assure Philippe Crevel.

Consécutivement à l’adoption de ces mesures l’aversion pour l’investissement en France devrait inévitablement s’accentuer. L’ampleur des dégâts liés à cette aversion n’est pas chiffrable pour le moment. La consommation des ménages devrait en outre s’amoindrir. De ce fait, le climat économique devrait se dégrader. « Alors que le gouvernement table sur 0,8%, le consensus est de 0,4-0,5%. Nous pourrions même avoir une croissance inférieure si les Etats-Unis décident d’appliquer leur plan de rigueur» avance le secrétaire général du Cercle des Epargnants.

Imen Hazgui

Publié le 15 Octobre 2012