Thales est l'une des rares valeurs en hausse ce mercredi à la Bourse de Paris grâce à l'obtention d'un important contrat par sa filiale Thales Alenia Space.

Cette dernière, codétenue par l'italien Finmeccanica, a été choisie par l'entreprise américaine Iridium pour fabriquer 72 satellites de communication qui devront être lancés à partir de 2015. Le contrat se monte à 2,1 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros), auxquels pourraient s'ajouter 800 millions si Thales Alenia était également retenu pour le lancement des satellites.

Ce contrat est une bonne surprise, d'autant que l'américain Lockheed Martin était considéré comme le candidat préféré pour ce contrat de fabrication, le Pentagone étant un important client des services de voix et données fournis par Iridium.

Vers 11h40, le titre prend 0,56% à la Bourse de Paris, sur un marché en baisse de 1%.