Ce mardi, le groupe de technologies pour les médias Technicolor, qui possédait 50% dans la régie publicitaire de cinéma Screenvision US, a indiqué qu'il a vendu une part de 31,2% dans Screenvision US au fonds d'investissement Shamrock Capital. Le montant de cette opération s'élève à 60 millions de dollars et va être affecté au remboursement des DPN (Disposal Proceeds Notes).

Technicolor, qui n'est pas passé loin de la faillite l'an dernier, connaît une profonde restructuration et applique un plan de sauvegarde qui doit lui permettre de réduire sa dette de près de moitié. Cette transaction s'inscrit dans le cadre du plan de recentrage du groupe 'sur ses clients créateurs de contenu et opérateurs de réseaux'.

A l'issue de cette opération, Technicolor va conserver une participation de 18,8% dans Screenvision et 'restera le fournisseur de Screenvision pour les services de film et les solutions numériques. L'accord portant sur le traitement et la distribution de film est étendu jusqu'à la fin de vie des films photochimiques', a indiqué le groupe français. Technicolor va garder un siège au conseil d'administration de Screenvision.

'Après l'annonce de la cession de notre activité de diffusion en juillet, la vente de notre participation dans Screenvision est une nouvelle étape importante dans notre programme de cessions', a déclaré Frédéric Rose, directeur général de Technicolor.

La finalisation de cette cession est attendue pour le quatrième trimestre 2010, et elle reste soumise 'à l'approbation et consultation préalables des autorités et institutions compétentes en vertu des lois en vigueur'.

Ce mardi vers 11h50, le titre Technicolor bondissait de 4,07%, à 4,22 euros, alors que la bourse de Paris cédait 0,47%.