Dans le cadre de son plan d'économies Probasis, le groupe d'électronique Thales pourrait effectuer des suppressions de postes sur les deux prochaines années, rapporte La Tribune. A l'origine, ce plan, présenté fin 2009, ne comportait pas de projet de réduction d'effectifs, mais le groupe français s'était laissé la possibilité de procéder à des 'ajustements' d'effectifs, rappelle le journal.

Au début du mois dernier, la direction de Thales aurait transmis aux dirigeants de toutes les divisions du groupe des objectifs concernant des réductions de coûts pour 2011 et 2012, sachant que le plan Probasis prévoit des économies de 1,3 milliard d'euros d'ici 2014, indique le quotidien économique. Les patrons de divisions devraient remplir ces objectifs en déterminant le nombre de suppressions d'emplois éventuellement nécessaires.

Ces suppressions de postes pourraient concerner entre 10% et 15% de l'effectif total du groupe Thales, et la direction pourrait prochainement engager des négociations avec les syndicats 'sur un accord permettant des réductions d'effectifs', avance le journal. Ces réductions d'effectifs viseraient notamment les fonctions commerciales et supports comme les départements finance, ressources humaines, juridique ou communication.

D'autre part, Thales Espagne a mis en place une nouvelle entité baptisée Thales Sistemas de Seguridad, qui va regrouper les activités espagnoles du groupe dans les secteurs de la sécurité, la surveillance, la protection des infrastructures (aéroports, ports, chemins de fer, équipements pétroliers).