STMicroelectronics a publié lundi soir des résultats en forte hausse en 2010, grâce au rebond du marché mondial des semi-conducteurs.

Le groupe franco-italien, qui fabrique des puces pour l'automobile, les ordinateurs, ou encore les téléphones, a fait état d'un chiffre d'affaires record de 10,3 milliards de dollars, en progression de 21,6% par rapport à 2009. Le bénéfice net a atteint 830 millions de dollars, contre une perte de 1,1 milliard l’année précédente.

«ST a très bien fini l’année. Le quatrième trimestre a été proche de nos prévisions les plus optimistes avec une croissance séquentielle de 6,6% et une marge brute en hausse de 70 points de base à 39,9%», s'est félicité le PDG Carlo Bozzoti dans un communiqué.

ST-Ericsson toujours en perte

En revanche, ST-Ericsson, la coentreprise entre l'équipementier suédois Ericsson et le groupe franco-italien, a annoncé une perte nette de 177 millions de dollars au quatrième trimestre contre 125 millions un an plus tôt. Elle anticipe par ailleurs une baisse de son chiffre d’affaires au premier trimestre de l’exercice en cours.

En 2011, le marché mondial des semi-conducteurs devrait continuer à croître mais à un rythme plus modéré, prévient STMicroelectronics qui table lui aussi sur une baisse séquentielle de son chiffre d’affaires au premier trimestre. Cette baisse devrait être comprise entre 7 et 12% mais ne devrait pas affecter la rentabilité opérationnelle du groupe.

Vers 10h30, le titre cède 3,5% et prend la lanterne rouge du CAC 40. Il affiche néanmoins une hausse de plus de 8% sur le mois écoulé.