Les contrats conclus entre Alcatel-Lucent d’une part et Jiangsu Mobile et Ningxia Telecom d’autre part prévoient le déploiement l'Alcatel-Lucent 9900 Wireless Network Guardian dans des réseaux 3G et des centres d'exploitation.

Cette solution permettrait d’obtenir des informations détaillées et en temps réel sur la performance des terminaux des abonnés, des applications et des réseaux. Elle donnerait en cela la possibilité aux deux opérateurs chinois de repérer les anomalies avant qu'elles n'affectent le réseau ou ses utilisateurs, garantissant ainsi un meilleur niveau de contrôle et de prédictibilité.

La société Alcatel-Lucent confirme avec ces nouveaux contrats que les nouvelles technologies sont bien en train de compenser la baisse de contrats dans les anciennes, notamment dans les installations CDMA.

Cette donne confirme la note de Goldman Sachs datant du 28 mars dernier. La banque d'affaires américaine avait estimé que  "pour la première fois depuis la fusion avec Lucent", le mix d'activités de l'équipementier télécoms s'améliorait de façon significative.
De ce fait, Goldman Sachs avait considéré que le titre devenait un investissement à nouveau intéressant offrant un potentiel de revalorisation important dans les 12 à 18 prochains mois.

Tel n’est cependant pas l’avis de Sanford C. Bernstein qui rendait compte aujourd’hui de son opinion sur l’action. Le broker maintient son opinion 'sous-performance' sur Alcatel-Lucent, avec un nouvel objectif de 2 euros, estimant que la vigueur des activités du groupe dans la fibre optique et l'IP ne modifie pas les problèmes structurels auxquels il reste confronté, autrement dit un faible niveau de cash flow, un manque de flexibilité au niveau du bilan et des activités en pertes structurelles dans le sans fil.
Pour les analystes de Sanford C. Bernstein le titre de l'équipementier télécoms demeure foncièrement surévalué. Le titre a gagné 86,15% depuis le 1er janvier.

Ces derniers s’attendent à ce que la marge opérationnelle du groupe demeure sous le seuil des 5% ce qui aurait pour effet d’entrainer une correction sur le titre.

Vers 15h37, Alcatel Lucent évoluait à la baisse de 0,88% à 4,04 euros.