Depuis avril 2011, les mots de passe de près de 100 000 applications du réseau communautaire auraient été transmis à des tierces personnes et notamment à des annonceurs publicitaires autorisant ainsi l’accès à des profils, et autres données d’ordre privé de membres du réseau social (nom, prénom, e-mail, adresse, photos, messages …).
Selon la société de sécurité informatique Symantec, depuis des années, ce seraient bien ‘des centaines de milliers d’applications’ qui auraient pu laisser se propager ‘des millions de mots clés’.
Pas sûr, que les personnes ayant pu avoir la mainmise sur ces mots de passe s’en soient rendus compte et les aient exploités.

Toujours est-il que Facebook, qui aurait confirmé l’existence de cette faille, n’aurait pas tardé à réagir en retirant l’interface pour l’accès programmé aux applications défaillante visée par Symantec.
Certains mots de passe restent éparpillés dans la nature. Ainsi par précaution, mieux vaut changer son mot de passe !