A mesure qu’elle se précise, l’introduction en bourse de Facebook s’annonce véritablement exceptionnelle. D’après les derniers documents transmis par la société aux autorités boursières américaines, Facebook sera assisté par 31 banques lors de son IPO, prévue vers la mi-2012.

Le réseau social espère lever à cette occasion 5 milliards de dollars, ce qui en ferait la plus grosse introduction de l’histoire dans le secteur des nouvelles technologies, et pourrait valoriser la société entre 75 et 100 milliards de dollars.

Ce vendredi, l’agence Reuters indique que la firme a invité des analystes de grandes banques à son siège californien, en début de semaine prochaine, pour une présentation anticipée de son activité et de ses comptes. Ce genre de « réunion d'examen des comptes » ('due diligence meeting') intervient généralement avant la traditionnelle série de présentations aux investisseurs. Le groupe a refusé de confirmer cette information.

D'après Reuters, Facebook devrait en profiter pour détailler les grandes lignes de sa stratégie et tenter de répondre aux interrogations sur la manière d'analyser ses activités, et essayer d'aider les analystes à construire des modèles pour décortiquer ses résultats.

Certains analystes s’inquiètent en effet du poids de la publicité dans les revenus du groupe (85%) ainsi que de la concurrence d’autres réseaux sociaux comme Google +. Ils auront peut-être changé d'avis la semaine prochaine.