Selon un document envoyé à l’Autorité américaine de régulation des marchés financiers, la Securities & Exchange Commission, Tiger Global, qui a 8 milliards d’encours sous gestion, aurait acquis 9,9% du capital de Groupon. Cela équivaut à 65 millions d’actions.
Groupon est un site de commerce sur Internet basé sur le concept d’achat groupé, un type d’achat où un groupe de personnes s'unissent pour obtenir une remise substantielle sur un produit. En France, c’est un des sites les plus consultés.
Le hedge funds avait commencé par avoir une petite exposition sur la société au cours du troisième trimestre de l’année.
Le document réglementaire précise que l’investissement se veut passif. Le hedge funds n’a aucune intention d’appeler à des changements dans la stratégie suivie par le groupe.

Un pari risqué

L’action de Groupon qui cotait 20 dollars lors de l’introduction en bourse de la société il y a un an, ne vaut plus que 3 dollars.

La société basée à Chicago connait un ralentissement prononcé de son chiffre d’affaires, subit des critiques de certains de ses partenaires et fait face à des enquêtes sur le plan comptable.

Charles Coleman semble cependant sûr de son coup. L’action est largement sous évaluée et le potentiel de gain de rebond est important.

Selon le New York Post, son avis doit être considéré avec attention dans la mesure où son fonds a généré une performance de 25,5% depuis le début de l’année.
A la suite de cette révélation, l’action de Groupon a grimpé de 4,2%.

A noter que Tiger Global a également massivement investi dans l’action Facebook.