Les ventes ont progressé de 6% à 15,5 milliards d’euros. C’est la plus forte progression enregistrée en quatre ans. Le consensus tablait sur 15,525 milliards d’euros. Environ 59% de ces ventes ont été généré à l’international, notamment aux Etats-Unis.
Deutsche Telekom a gagné 470 000 contrats de clients sans fil. T-Mobile, la filiale de Deutsche Telekom issue de sa fusion avec MetroPCS Communications il y a six mois, a gagné 648 000 clients le trimestre dernier et prévoit d’atteindre 1,8 million de nouveaux souscripteurs cette année.
Le bénéfice net est ressorti à 588 millions d’euros alors que les analystes l’attendaient à 597 millions d’euros. A la même période, l’année dernière la compagnie enregistrait une perte nette de 7,021 milliards d’euros.
L’Ebitda ajusté (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) a en revanche reculé de 2,6% à 4,66 milliards. La société basée à Bonn l’explique par des investissements importants aux Pays Bas et la guerre des prix en Europe de l’est, en particulier de la part d’opérateurs en République tchèque et en Croatie. Sur les trois derniers mois l’Ebitda a décliné de 19% dans les Pays-Bas, de 27% en République tchèque et de 21% en Croatie.

Deutsche Telekom a réitéré sa prévision d’Ebitda de 17,5 milliards d’euros et le free cash flow d’environ 4,5 milliards d’euros pour l’ensemble de l’année.
Les investisseurs ont cependant sanctionné le titre. Vers 11h, le cours de bourse est en baisse de 1,48% à 11,433 euros.