eBay a finalement cédé aux pressions de l’actionnaire activiste Carl Icahn qui réclamait la scission des activités du géant américain du commerce en ligne : d’un côté, une galaxie de sites d'e-commerce (eBay), de l’autre un système de paiement en ligne utilisé par de nombreux autres e-commerçants (PayPal).

« Une revue approfondie de notre stratégie avec le conseil d'administration montre que maintenir eBay et PayPal ensemble au-delà de 2015 deviendrait nettement moins avantageaux pour chaque activité d'un point de vue stratégique et concurrentiel », a indiqué le directeur général d'eBay, John Donahoe, mardi dans un communiqué.

La scission doit intervenir au second semestre 2015 et déboucher sur une cotation séparée de PayPal, a précisé le groupe. Le système de paiement sécurisé d’eBay a largement contribué au succès du groupe et est aujourd’hui par de nombreuses autres plateformes de e-commerce. Contrairement à d’autres systèmes, PayPal est accessible quasiment partout dans le monde (190 pays). Il a généré un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de dollars en 2013, en hausse de 19%. Ce succès pourrait cependant être remis en cause par Apple qui a dévoilé début septembre son propre système de paiement sur mobile, Apple Pay. En réaction, PayPal s’est rapproché de Samsung grâce auquel il espère conserver son avance.

L’action eBay a ouvert en forte hausse suite à l’annonce du projet de scission. Elle s’adjuge 6,4% dans les premiers échanges à Wall Street.