Amazon n’en fait qu’à sa tête. Malgré les avertissements répétés de Wall Street, le distributeur américain a poursuivi sa stratégie d’investissement tous azimuts au troisième trimestre en rachetant notamment la plateforme de jeux vidéos Twitch Interactive pour 970 millions d’euros.

Résultat : une perte trimestrielle de 437 millions de dollars malgré un chiffre d’affaires en hausse de 20% à 20,6 milliards. La perte par action, qui sert de référence pour les investisseurs, est ressortie à 95 cents, soit 21 cents de plus que la prévision moyenne des analystes. « Jusqu'ici la croissance (du chiffre d'affaires) éclipsait le reste mais ce n'est plus le cas », indique l’un deux. « Il faut vraiment qu'ils délivrent de la marge ».

Amazon a toujours affiché des bénéfices très faibles comparé à son chiffre d'affaires, voire pas de bénéfices du tout, en raison des importants investissements qu'il réalise pour soutenir sa croissance et diversifier son activité. Il a encore annoncé jeudi l’ouverture de deux centres de données en Allemagne et dépense beaucoup dans des droits de diffusion de films et séries télévisées ou de musique en streaming pour son service par abonnement Prime, qui fait concurrence à Netflix. Il a également lancé il y a trois mois son propre smartphone dont il n’a pas dévoilé les chiffres de ventes.

Ces investissements risquent de peser encore au quatrième trimestre où le groupe vise une croissance de 7 à 18%, inférieure aux attentes des analystes. Dans les échanges d'après-Bourse, le titre chutait de 12% à 277 dollars, soit plus de 17 milliards de dollars de capitalisation boursière partie en fumée.