Le premier a été fondé par un Français, le second est chinois, mais c’est aux Etats-Unis que ça se passe. Ce mardi les groupes Lending Club et Alibaba ont annoncé un partenariat qui pourrait dessiner les contours de l’économie de demain. En combinant leurs services – la finance participative et le e-commerce- ils vont permettre aux entreprises américaines d’acheter plus et plus facilement auprès des 4 millions de fournisseurs, essentiellement asiatiques, inscrits sur le site Alibaba.

Comment ? Au travers d’une plateforme de crédit en ligne baptisée ‘Alibaba e-credit line’. « Buy Now Pay Later » est le slogan affiché sur cette plateforme accessible sur le site du géant chinois coté depuis septembre à Wall Street. Elle permet aux entreprises de financer leurs commandes grâce à des prêts allant de 5000 à 300 000 dollars par achat. Ces prêts ont une durée de un à six mois et les taux varient de 0,5% à 2,4%.

« Nous sommes ravis d’apporter les solutions de prêts à bas coûts, simples et transparentes de Lending Club à nos acheteurs américains » a commenté Michael Lee, directeur du marketing et du développement commercial d’Alibaba.com. Le groupe espère ainsi augmenter la part de ses revenus hors de Chine, actuellement inférieure à 10%.

De son côté Lending Club s'affirme comme l'étoile montante de la finance participative (en anglais crowdfunding). Le groupe soutenu par Google et déjà valorisé à plus de 5 milliards de dollars à Wall Street voit son titre bondir de 4% mardi dans les premiers échanges.