Twitter et LinkedIN sont-ils sur la bonne voie ? A en juger par la hausse de leurs actions – 15% chacune - vendredi dans les premiers échanges, on peut le penser. Les résultats de ces deux valeurs internet sont pourtant encore loin de ceux de Facebook et de Google.

LinkedIN tout d’abord a publié un chiffre d’affaires de 2,2 milliards de dollars, en hausse de 45% sur un an, mais le groupe accuse une perte nette de 15,3 millions de dollars sur l’exercice écoulé contre un bénéfice de 26,7 millions un an plus tôt. Le groupe a consenti d’importants investissements dans les pays émergents notamment en Chine où il a doublé le nombre de ses utilisateurs (8 millions). Au total, le réseau social professionnel compte près de 350 millions d’utilisateurs au 31 décembre contre environ 300 millions à fin mars. C’est cette croissance rapide qui impressionne les analystes vendredi alors que le groupe prévoit un chiffre d’affaires d’environ 3 milliards de dollars et un retour aux bénéfices en 2015.

Twitter de son côté n’a encore jamais été bénéficiaire. En 2014, le site de microblogging affiche une perte nette de 578 millions de dollars mais son chiffre d’affaires a pratiquement doublé, à 1,4 milliard de dollars. Le PDG du groupe Dick Costolo semble avoir convaincu les investisseurs de sa capacité à « monétiser » l’audience du site (288 millions d’utilisateurs actifs), notamment en annonçant jeudi un partenariat avec Google pour que ce dernier référence dans son moteur de recherche les contenus publiés sur Twitter. Cela pourrait attirer sur le site de nouveaux internautes et compenser la faible croissance des nouvelles inscriptions (seulement 4 millions au dernier trimestre). A confirmer.