Contre toute attente Vivendi a annoncé jeudi des prises de participations minoritaires dans les deux principaux éditeurs français de jeux vidéo, Ubisoft et Gameloft. « Vivendi annonce aujourd’hui que, dans le cadre du placement de ses liquidités, il détient respectivement 6,6 % et 6,2 % d’Ubisoft et de Gameloft, deux sociétés françaises au savoir-faire mondialement reconnu dans les jeux vidéo ».

Le groupe a semble-t-il acquis ces titres sur le marché, à raison 7,36 millions d’actions Ubisoft pour un montant de 140,3 millions d’euros, et de 5,24 millions d’actions Gameloft pour un montant de 19,7 millions d’euros. Vers 16h20, le titre Ubisoft bondit de 17% et Gameloft de 8,7% sur un marché parisien en hausse de 1,3%.

Les deux sociétés créées par les frères Guillemot ont pris acte de cette double prise de participation « non sollicitée » et affirment vouloir rester indépendantes. Ubisoft est le troisième éditeur indépendant au niveau mondial tandis que Gameloft pointe à la 20e place des éditeurs de jeux pour mobiles. Ubisoft a clairement la préférence des investisseurs avec une hausse de 65% de son titre depuis le début de l’année.

Reste à savoir pourquoi Vivendi a choisi d’investir dans cet univers auquel il a pourtant tourné le dos il y a deux ans, en revendant la quasi-totalité de sa participation dans l’américain Activision Blizzard pour 8,2 milliards de dollars. Le groupe présent dans les médias (Canal+) et l’industrie du divertissement (Universal Music, StudioCanal) veut-il renforcer ce dernier pôle ? Depuis sa reprise en main par Vincent Bolloré, rien n’est exclu.