En avance sur son calendrier initial, Nokia va lancer mercredi le rachat du français Alcatel-Lucent. L'offre publique d'échange (OPE) sera ouverte du 18 novembre au 23 décembre inclus, a indiqué l'Autorité des marchés financiers (AMF). Nokia espère acquérir l'ensemble des titres Alcatel-Lucent en France et aux Etats-Unis sur la base d'un ratio de 0,55 action Nokia pour une action Alcatel-Lucent, ce qui valorise le groupe français à environ 15 milliards d'euros.

Ce rapprochement, soutenu par le gouvernement français et par le conseil d’administration d’Alcatel-Lucent, doit être finalisé dans le courant du premier trimestre 2016. Il doit notamment permettre aux deux plus petits acteurs européens des réseaux de rivaliser au niveau mondial avec le suédois Ericsson (ERIC-B.SK) et le chinois Huawei Technologies. « La France assurera un rôle de pilotage des activités de recherche et développement » du futur groupe, a assuré Nokia. Un fonds d’investissement de 100 millions d’euros en faveur de l’innovation numérique y sera créé ainsi que 500 postes de chercheurs au cours des trois prochaines années. En revanche, le nom d'Alcatel-Lucent disparaîtra et l'entreprise prendra le nom de Nokia Corporation.

Le succès de l’OPE est conditionné à l'apport d'au moins 50% des titres Alcatel-Lucent et à l'approbation des actionnaires de Nokia, qui doivent se réunir en assemblée générale extraordinaire le 2 décembre prochain. Les actionnaires d’Alcatel-Lucent détiendraient 33,5% du capital totalement dilué du nouveau groupe, et les actionnaires de Nokia en détiendraient 66,5%, en supposant l’acceptation totale de l'offre publique d'échange.