Est-ce bientôt la fin pour Yahoo ? L'ex moteur de recherche numéro un peine à trouver un second souffle et s'attend à une chute de 15% de ses revenus en 2016, d'après des documents confidentiels révélés par le site Re/code. Face à cette hémorragie la directrice générale Marissa Mayer a dévoilé un plan de restructuration prévoyant la suppression de 15% des effectifs, soit environ 1000 postes, et la vente de certains actifs non stratégiques, tels que l'immobilier et les brevets.

Mais la directrice générale dit également explorer des "alternatives stratégiques", parmi lesquelles une vente à la découpe des activités internet, son cœur de métier. Celles-ci comprennent notamment le moteur de recherche, la messagerie et le site de microblogging Tumblr. D'après l'agence Bloomberg, plusieurs candidats se seraient manifestés, notamment le géant Google et l'opérateur télécom Verizon. Le groupe Time serait quant à lui intéressé par un rachat du portail d'actualités de Yahoo! pour lequel il s'associerait à un fonds d'investissement.

Les candidats ont jusqu'à lundi pour présenter leurs offres préliminaires, dans ce qui ressemble fortement à une mise aux enchères des différents actifs du groupe. Yahoo! ne vendrait cependant pas tous ses bijoux de famille. Le groupe conserverait sa participation dans le portail d'e-commerce chinois Alibaba, qui vaut à elle seule quelque 32 milliards de dollars.