"Ceci est une révolution. Il faut tout racheter". Cette phrase martelée par la marionnette de Steve Jobs dans une célèbre émission parodique colle bien à l'actualité du jour. Le groupe à la pomme se retrouve sous le feu des critiques après avoir reconnu que ses téléphones et ordinateurs n'étaient pas vraiment des produits durables.

Alors qu'il voulait mettre en avant ses initiatives dans le domaine environnemental, Apple fait cette révélation dans une "foire aux questions" publiée sur son site internet: "Concernant les années d'utilisation, basé sur les primo-accédants, elles sont d'environ quatre ans pour les terminaux sur OSx et tvOS et trois ans pour les appareils équipés d'iOS et de WatchOS." Traduit en langage courant, cela signifie que les ordinateurs portables MacBook sont remplacés en moyenne tous les 4 ans, tandis que les iPhone et les Apple Watch le sont tous les trois ans.

Il s'agit là de durées moyennes observées à partir des retours d'utilisation de la firme. Contrairement à l'injonction caricaturale évoquée plus haut, Apple n'est pas en train de dire qu'il faut jeter son téléphone à la poubelle au bout de ces trois années. Mais le fait est que pour un produit de luxe, dont le dernier modèle se vend à plus de 700 euros, cette durée de vie "effective" a de quoi faire réfléchir. Par ailleurs, certains utilisateurs reprochent à la firme une véritable stratégie d'obsolescence programmée au travers de ses mises à jour logicielles qui ralentiraient le fonctionnement des appareils les plus anciens.