Criteo, le spécialiste français du ciblage publicitaire sur internet, a vu ses revenus progresser de 37% au premier trimestre, à 162 millions de dollars. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) s'est élevé à 49 millions de dollars, en hausse de 54%, pour un bénéfice net de 19 millions (+36%). Les analystes anticipaient un chiffre d'affaires de 157 millions et un bénéfice par action de 0,34 $ (ce dernier ressort finalement à 0,43$).

Pour la première fois, plus de 50% de l’activité au premier trimestre s’est faite sur mobile, souligne le groupe technologique dans un communiqué. La nouvelle solution de personnalisation Universal Match lancée en février représente à elle seule 40% des revenus et permet aux annonceurs de suivre les requêtes de leurs clients sur tous types d'appareils (ordinateurs fixes, tablettes, téléphones, etc).

Sur le plan géographique, Criteo a poursuivi sa forte croissance aux Etats-Unis (+48% à taux de changes constants) et en Asie (+52%) qui représente désormais un quart de ses ventes. Après une croissance de 60% du chiffre d'affaires en 2015, le groupe vise une hausse comprise entre 30 et 34% cette année, ainsi qu'une légère amélioration de sa marge opérationnelle.

Le titre cédait plus de 6% à l'ouverture du Nasdaq, les investisseurs prenant leurs bénéfices après une hausse de près de 40% sur les trois derniers mois.