Dernière ligne droite pour les candidats au rachat de Morpho. La filiale de Safran spécialisée dans la biométrie et la sécurité numérique suscite la convoitise des leaders français du secteur, Gemalto et Oberthur, mais aussi des principaux fonds d'investissement de la place de Paris (KKR, Adrian, CVC notamment).

La date limite de dépôt des offres a été fixée au vendredi 16 septembre. D'après les informations du journal Le Monde, les cinq candidats présélectionnés sont prêts à débourser plus de deux milliards d'euros pour cette activité qui emploie plus de 8 700 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros en 2015. L'offre la plus élevée atteint 2,2 milliards d'euros mais un troisième tour n'est pas exclu entre deux finalistes, précise le journal.

Safran souhaiterait conclure la vente dès la fin du mois, selon une source proche du dossier, même s'il s'est officiellement laissé jusqu'à la fin de l'année. Cependant le dossier doit encore recevoir les feux verts des gouvernement français et américain, compte tenu des activités stratégiques de Morpho dans le domaine de l'identification (passeports, cartes d'identité) et de la sécurisation des frontières.

L'objectif du groupe est de se recentrer sur les marchés de l'aéronautique et de la défense. Il a déjà vendu Morpho Detection, la partie de Morpho spécialisée dans la détection d'explosifs, au britannique Smiths Group pour 710 millions d'euros.