Safran met fin au suspense. Le groupe a annoncé jeudi l'ouverture de négociations exclusives avec le fonds Advent International, propriétaire d'Oberthur Technologies, en vue de lui vendre sa filiale Identity&Security (ex-Morpho). Le prix pourrait atteindre 2,4 milliards d'euros, selon les informations concordantes du Monde et des Echos.
Safran n'a pas précisé le montant de l'offre d'Advent mais a expliqué que "la pertinence du rapprochement avec Oberthur Technologies a été un critère essentiel de choix". Le projet d'Advent consiste en effet à rapprocher Safran I&S et Oberthur Technologies pour créer un "champion mondial des technologies de l'identification", avec un chiffre d'affaires combiné de 2,8 milliards d'euros.

La transaction doit encore recevoir l'aval des autorités européennes et américaines pour une finalisation prévue "dans le courant de 2017". Safran I&S a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros et emploie 7 800 personnes dans plus de 50 pays. Spécialiste de l'identification biométrique et des documents d'identité, il gère des activités stratégiques pour les gouvernements, en particulier en France et aux Etats-Unis.

Advent a assuré que le siège du groupe, sa R&D et ses sites de production clés resteraient en France. Par ailleurs la banque publique Bpifrance prendra une participation dans le nouvel ensemble et sera associé à sa gouvernance aux côtés d'Advent International.

Ce rachat va laisser des regrets à Gemalto qui rêvait lui aussi de mettre la main sur la société. Vers 15h40 le titre du spécialiste de la sécurité numérique lâche 5% à la bourse de Paris alors que Safran empoche un modeste 0,6%.