Ubisoft démarre son exercice sur les chapeaux de roue. Au premier trimestre de son exercice décalé, l'éditeur français de jeux vidéo a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 45% (sur un an), à 202 millions d'euros alors qu'il tablait sur 170 millions. La performance réalisée est d'autant plus remarquable que le groupe n'a sorti aucun nouveau jeu sur le trimestre écoulé.

Ubisoft a expliqué avoir été « porté par le segment digital, avec un investissement récurrent des joueurs en forte progression, et par la très bonne performance de notre back-catalogue (les jeux sortis depuis longtemps, ndlr) ». Le groupe a confirmé qu'il visait un chiffre d'affaires d'environ 1,7 milliard d'euros (+16,4%) sur l'ensemble de l'exercice 2017/18, et un résultat opérationnel d'environ 270 millions (+13,4%). Il a également réitéré son objectif de résultat opérationnel de 440 millions pour 2018/19.

Mercredi vers 14h30 le titre bondissait de près de 9% sur un marché parisien en hausse de 0,3%, atteignant de nouveaux plus hauts historiques.

Depuis l'entrée de Vivendi au capital, en octobre 2015, la capitalisation boursière d'Ubisoft a plus que doublé à 5,8 milliards, soulignent Les Echos. Si le géant des médias ne cache pas son intérêt pour un rachat du studio mondial, dont il détient déjà 27% du capital et 24,5% des droits de vote, la flambée du titre pourrait refroidir ses ardeurs. En outre, Vivendi doit faire face à une levée de boucliers du côté des actionnaires familiaux et d'une partie des salariés d'Ubisoft, qui entendent défendre leur stratégie d'indépendance.

« Nous considérons que Vivendi a toujours la main sur le timing d'une opération potentielle sur Ubisoft. Nous estimons que la meilleure fenêtre de tir se situera plus tard cette année ou en début d'année prochaine », a commenté le cabinet Bryan Garnier dans une note. Pour Exane, au contraire, Vivendi ferait mieux de revendre sa participation et d'empocher la plus-value. Le groupe pourrait attendre l'assemblée générale des actionnaires d'Ubisoft, qui aura lieu le 22 septembre prochain, pour dévoiler sa stratégie.