En dépit des mises en garde des banquiers centraux et des restrictions imposées par le gouvernement chinois, le bitcoin continue à aimanter la planète financière. Mardi, le plus important marché à terme du monde, le Chicago Mercantile Exchange (CME Group), a annoncé la création d'ici la fin de l'année d'un produit dérivé sur le bitcoin, provoquant une nouvelle flambée de la monnaie virtuelle à plus de 7000 dollars ce jeudi (+600% depuis le 1er janvier).

"Au vu de l'intérêt croissant des clients pour le marché en mutation des monnaies virtuelles, nous avons décidé de proposer un contrat à terme sur le bitcoin", a indiqué le Pdg du groupe basé à Chicago, Terry Duffy, dans un communiqué. "En tant qu'opérateur boursier officiel le plus important au monde sur le marché des changes, CME Group est le lieu naturel pour ce nouveau produit financier qui apportera aux investisseurs de la transparence, un processus de détermination des prix et la capacité à transférer les risques", a-t-il ajouté.

Le contrat à terme sera réglé en espèce, et basé sur le taux de référence du bitcoin calculé par CME : depuis novembre 2016, la plate-forme boursière agrège vers 16h, heure de Londres, les flux des principales places où s'échangent le bitcoin (Bitstamp, GDAX, itBit et Kraken) pour fixer un prix en dollar, baptisé BRR (Bitcoin Reference Rate).

Cependant la création de ce produit dérivé doit encore être approuvée par la Commodity Futures Trading Commission, le régulateur américain, dont la décision pourrait avoir un impact important sur le cours du bitcoin.

Selon CME Group, la capitalisation du marché des monnaies virtuelles s'élève désormais à 172 milliards de dollars. Le bitcoin en représente 54% ou 94 milliards, soit l'équivalent de la capitalisation boursière de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs. La monnaie, fondée sur l'anonymat des échanges et la puissance de calcul informatique, est critiquée pour favoriser les activités illégales et la spéculation.