Interview de François-Pierre Le Page : Président-Directeur général de Login People

François-Pierre Le Page

Président-Directeur général de Login People

Etre référencé dans l'offre 'cloud' de Microsoft va nous permettre d'accélérer nos ventes

Publié le 04 Novembre 2014

Login People propose une solution innovante d’authentification et d’accès sécurisé aux réseaux informatiques. Le sujet est d’actualité, avec des vols de données de grande ampleur ces derniers mois, pourtant vos ventes tardent à décoller et votre titre a perdu 50% depuis son transfert sur Alternext, début 2013. Où en êtes-vous de votre développement commercial ?
L’année 2013 a d’abord été consacrée au recrutement de nos équipes commerciales. Il s’agit d’un enjeu essentiel compte tenu de la rareté des profils que nous cherchons, qui allient des compétences techniques très pointues et un savoir-faire commercial. Il nous a fallu ensuite évangéliser le marché, autrement dit rassurer les entreprises qui hésitent encore à mettre en place une solution d’authentification forte pour leurs salariés. Même s’il y a encore plusieurs exemples ces derniers mois de vols de données, la mise en place d’un système d’authentification suit un cycle de décision assez long dans les entreprises. Un certain nombre directeurs de services informatiques (DSI) y voient encore un risque de complication ou de blocage de l’outil. Le décollage commercial a eu lieu en fin d’année dernière avec des contrats auprès de grands comptes tels que la SNCF, la Bibliothèque Nationale de France, Lagardère ou encore Airbus Defence&Space. Nous avons ainsi livré plus de 5000 licences utilisateurs au premier semestre 2014 contre plus de 2 000 sur la totalité de l’exercice 2013 soit une progression de 150%, sans oublier des livraisons à des clients significatifs en Suisse et en Allemagne. Notre carnet de commandes s’élevait à 224 000 euros au 30 juin 2014, contre 40 000 euros un an plus tôt.

Qu’apporte votre technologie par rapport aux solutions existantes ?
Notre technologie est fondée sur l’ADN du Numérique, c’est-à-dire la reconnaissance de l’appareil à partir duquel un employé se connecte au réseau (smartphone, tablette, PC). Nous sommes les seuls au monde à proposer ce type d’authentification, qui est à la fois plus rapide et moins coûteuse que les solutions existantes par envoi de SMS, insertion d’un « token » ou d’une carte sécurisée, etc. Face à l’essor de la mobilité et à la généralisation du ‘Cloud’, beaucoup d’entreprises cherchent des solutions simples et efficaces d’identification pour leurs salariés. Notre technologie a été certifiée en avril 2014 par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) ce qui nous ouvre également les portes du marché des administrations dans le cadre la Politique Globale de Sécurité des Systèmes d’Information mise en place en juillet par l’Etat français.

Microsoft vient de vous référencer sur sa nouvelle plateforme de vente de logiciels en ligne Azure Marketplace. Quelles retombées attendez-vous de ce partenariat
?
Ce partenariat change beaucoup de choses pour nous. Il nous offre une visibilité auprès des clients et des revendeurs de logiciels Microsoft, et ce, dans 86 pays ! Nous étions jusqu’à présent concentrés sur le marché français, désormais nous espérons nous développer sur le marché européen et nord-américain. Concrètement Azure Marketplace permet aux clients de Microsoft d’acheter et de déployer les produits Microsoft et ceux de ses partenaires en quelques minutes via un portail ‘Cloud’. Dans le domaine de l’authentification multi-facteurs, nous sommes pour le moment la seule entreprise référencée sur ce portail. D’autres vont l’être, certaines beaucoup plus grosses que nous, mais nous espérons nous différencier grâce à notre technologie.

Quels sont vos objectifs de chiffre d’affaires et de rentabilité ?
Nous ne communiquons pas d’objectifs de chiffre d’affaires. Il est certain que ce partenariat avec Microsoft va nous permettre d'accélérer nos ventes. Nous sommes sur un marché dont la croissance atteint 20% par an, où nous proposons une solution alternative. Nous avons encore besoin de faire connaître sur ce marché et espérons atteindre la rentabilité dans les prochaines années (ndlr : au premier semestre, le chiffre d’affaires de Login People s’est établi à 114 000 euros pour une perte nette de 879 000 euros).

Propos recueillis par François Schott