Espace High Tech - News, articles, interviews et dossiers

Interview de Joseph Haddad : PDG de Netgem

Joseph Haddad

PDG de Netgem

Nous devons passer du statut d’entreprise innovante à celui d’industriel innovant

Publié le 19 Juin 2007

L’assemblée générale permet d’effectuer une transition entre 2006 et 2007. Quels sont les principaux défis que Netgem aura à relever cette année ?
Ils sont de trois ordres.

Il s’agit d’abord d’un défi qualitatif. Nous souhaitons monter d’un cran dans la qualité d’exécution de la société vis-à-vis de ses clients.

Nous souhaitons également maintenir notre capacité d’innovation intacte, c'est-à-dire continuer à anticiper l’évolution des marchés au contact de nos clients, en particulier sur la convergence fixe-mobile et le très haut débit à fibres.

Enfin, nous allons augmenter la part de l’international dans nos ventes. La France pèse très lourd aujourd’hui dans nos comptes.

Vous venez d’annoncer que vos terminaux haute définition ont été retenus par l'opérateur finlandais Saunalahti dans le cadre du lancement de services « triple play ». Qu’en attendez-vous en termes de croissance ?

Nous souhaitons donner au marché une première démonstration que Netgem est un acteur de dimension européenne. La Finlande est un pays très innovant. C’est une très belle référence, mais nous sommes prudents et nous préférons avancer étape par étape. Ce nouveau contrat nous oblige à nous organiser afin de pouvoir accueillir des clients internationaux.

En terme de croissance externe, vous êtes favorable à une opération stratégique. Quel type de cible recherchez-vous ?

La croissance externe peut intervenir pour deux raisons : élargir notre offre ou élargir notre base clientèle et accélérer notre développement commercial. Nous pourrions effectuer une acquisition dans le domaine des services ou dans celui des terminaux.

Si vous étiez vous-même approché par un acquéreur, quels seraient les critères susceptibles de vous convaincre d’accepter l’offre ?

Il va de toute façon falloir grandir très vite sur notre marché. Il y a une place de leader européen à construire et tout ce qui peut y concourir doit être examiné.

Quels sont les services sur lesquels vous allez mettre l’accent pour conserver ce précieux contrat avec Neuf ?

Nous allons continuer à livrer des terminaux sans défaut, en alliant la flexibilité industrielle à la qualité. Nous devons passer du statut d’entreprise innovante à celui  d’industriel innovant.

Quand pensez-vous être en mesure de commercialiser votre offre couplant TNT et VOD (Video on Demand) ?

Elle est en cours de finalisation. Nous examinons la possibilité de lancer l’offre nous-mêmes en France d’ici la fin de l’année.

Le mot de la fin pour vos actionnaires.

Je voudrais d’abord les remercier car ils ont approuvé toutes les résolutions à l’unanimité. Beaucoup se sont plaints de notre manque de communication vis-à-vis d’eux. J’ai reçu ce message de façon très forte et j’entends bien y répondre dans les semaines et les mois qui viennent.

Propos recueillis par Marie-Laure Hardy.

OK, tout accepter
Fermer