Espace High Tech - News, articles, interviews et dossiers

Gemalto: flambée du titre après l'offre d'Atos

Publié le 12 Décembre 2017

Copyright © 2021 CercleFinance

-

(CercleFinance.com) - 'Amicale' et valable jusqu'au 15 décembre, l'offre de rachat d'Atos, actuellement examinée par la direction de l'intéressée, vaut au titre Gemalto de s'envoler de 34,5% à 45,6 euros à un quart d'heure de la clôture.L'ESN propose 46 euros par action Gemalto (en cash, dividende attaché), soit une prime de l'ordre de 35 à 40% sur ceux des toutes dernières séances.

Malmenée après une série de difficultés et d'avertissement, le titre était tombé à 33 euros ces derniers jours, aussi Atos s'est-elle déclarée dans un creux.L'action de l'ESN se comporte bien elle aussi, s'inscrivant en hausse de 6,9%, soit la meilleure performance du CAC 40. Et pour cause: quand bien même l'opération représente plus de 30% de la capitalisation boursière, Atos a les coudées franches et est à même de la conduire sans avoir recours à une augmentation de capital par essence dilutive.

Pour s'offrir Gemalto, le groupe dirigé par Thierry Breton, qui n'a pas de dette, envisage de puiser dans son cash, puisqu'il était en position de trésorerie nette à hauteur de 342 millions d'euros au 30 juin dernier. Il financerait le solde par endettement. Sachant que les fonds propres totaux approchaient, aux dernières nouvelles, les 5 milliards d'euros (4,3 milliards pour les capitaux propres part du groupe), le futur 'gearing' d'Atos devrait donc demeurer sous contrôle. Idem du côté des ratios d'excédent brut opérationnel (plus de 700 millions sur le seul premier semestre).

En forme, Atos pourra, par la suite, compter sur une solide génération de cash, le flux de trésorerie disponible ayant décollé de 35% au 1er semestre à 242 millions d'euros. Bref, le cas échéant, le bilan d'Atos ne serait pas déstabilisé, ce qui sans surprise rassure les investisseurs.Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

CercleFinance