En dépit d’une activité moins soutenue en cette fin d’année, le marché immobilier ancien donne des signes de reprise à la fois en termes de transactions et de prix. « Après trois années de récession des prix des logements anciens, la parenthèse semble refermée », indique baromètre LPI/Se Loger publié jeudi.

En novembre les prix signés s’établissent à 1,5% au dessus de leur niveau de novembre 2014 (0,6% pour les appartements et 3% pour les maisons). L’inversion de la courbe des prix observée au printemps dernier est donc confirmée. La hausse devrait se poursuivre en 2016 mais à un rythme "très modéré".

Le nombre de transactions a fléchi le mois dernier à Paris, affectées selon LPI/Se Loger par les attentats du 13 novembre. Par ailleurs « les effets d’annonce autour du PTZ (ndlr : prêt à taux zéro) à l’ancien ont pu conduire les candidats à la primo-accession à différer la réalisation de leurs projets jusqu’en 2016 ».

Les volumes de ventes restent cependant en hausse de 5,4% sur un an en Ile-de-France et de 9,1% en province mais on est encore loin des volumes de 2011, selon LPI/SeLoger.