Alors que les acheteurs se pressent pour profiter de taux encore bas, les prix de l'immobilier ont tendance à grimper partout en France, mais plus particulièrement dans la capitale, révèle une étude des Notaires publiée mardi. "Paris continue d'afficher les évolutions de prix les plus rapides, tirant à la hausse l'ensemble du marché", estiment-ils. Ainsi, à fin février, le prix au m2 des appartements parisiens s'établissait à 8.430 euros, en hausse de 5,2% sur un an, tandis que le marché de l'ancien s'était renchéri de 1,7% entre le quatrième trimestre 2015 et le quatrième trimestre 2016.

Cette tendance devrait s'accentuer. Au vu des avant-contrats enregistrés par les notaires d'Ile-de-France, le prix du m2 à Paris pourrait atteindre 8.700 euros dès le mois de juin, enregistrant une hausse annuelle de 7% et dépassant largement son précédent record de 2012 (8460 euros). A l'époque les taux de crédit étaient supérieurs de plus de 2 % à leur niveau actuel, note Sandrine Allonier, directrice des relations banques du courtier Vousfinancer. « En termes de pouvoir d’achat immobilier, la hausse des prix à Paris est compensée par le niveau actuel des taux. Ainsi à 8 700 € le m2 on peut acheter en moyenne 23,5 m2 contre 24 m2 en 2010, au moment où les prix étaient pourtant proches de 7 000 € le m2, avec des taux à 3,75 % sur 20 ans. Ainsi, tant que les taux resteront attractifs, le marché immobilier continuera à être dynamique, en dépit du niveau record des prix", ajoute-t-elle.

La légère remontée des taux ces derniers mois ne décourage pas les acheteurs, bien au contraire, selon les notaires. "Les signes de frémissement de la hausse des taux de crédit laissent présager, pour les acquéreurs en puissance, la perspective d’une accentuation éventuelle. Ce sentiment n’est sûrement pas étranger à leur décision de s’engager dans un achat déjà en perspective mais demeuré jusqu’alors en suspens". Ni les élections ni la crainte d'une bulle ne semblent freiner cet élan. La pierre est considérée, plus que jamais, comme une valeur sûre.