Alcatel-Lucent se tient en retrait du rebond du marché parisien ce matin en raison d’une dégradation de sa recommandation par UBS. Le bureau d’études ne cache pas son pessimisme sur le troisième trimestre en cours.

« Nous voyons des risques sur le chiffre d'affaires au troisième trimestre reflétant l'affaiblissement des dépenses dans la téléphonie fixe en Europe et l'absence de reprise en Chine. Nous anticipons des pertes plus élevées que le consensus (-92 millions d'euros contre -40 millions attendus) et nos récentes discussions suggèrent qu'Alcatel-Lucent devrait encore une fois vendre des actifs pour rembourser ses créanciers obligataires au détriment des actionnaires », explique UBS.

La recommandation de l’analyste passe de Neutre à Vendre avec un objectif de cours abaissé de 0,9 à 0,6 euro. UBS évoque toutefois des signaux encourageants comme le redressement des marges du groupe en Chine et la reprise des investissements des opérateurs mobiles américains. Mais le programme de réduction de coûts et les cessions d’actifs risquent selon lui de réduire l’attractivité de la valeur.

Le groupe a annoncé fin juillet un programme de 1,25 milliard d’euros d’économies d’ici fin 2013, qui passera par la suppression d’environ 5000 postes et des cessions d’actifs. Il vise une trésorerie nette positive et « élevée » à la fin 2012.

Vers 11h00, le titre chute de 4,3% sur un CAC 40 en hausse de 1,5%.