Nexans a été choisi par le canadien Nalcor Energy pour la fourniture d’un câble sous-marin CCHT (courtant continu haute tension) d’une centaine de kilomètres entre la péninsule du Labrador de l’île de Terre-Neuve, via le détroit de Belle Isle. Le contrat, qui comprend la fabrication, la fourniture et la pos, ainsi que les accessoires associés, se monte à « plus de 80 millions d’euros », selon le groupe. Le câble sera fabriqué par NVC, l’usine de Nexans à Tokyo au Japon.

La justification de cette nouvelle connexion est la mise en place d’une infrastructure permettant d’acheminer l’énergie depuis le Labrador jusqu’à la partie insulaire de la province, afin de répondre aux besoins croissants d’électricité de cette dernière. « Faisant suite au récent projet d’interconnexion pour Terna entre l’Italie et le Monténégro, ce contrat renforce la position de leader de Nexans dans le secteur mondial des interconnexions électriques et notre statut de fournisseur stratégique de solutions de câbles sous-marins de haute technicité », commente Frédéric Michelland, Directeur Général Adjoint de Nexans, dans un communiqué.

Fin octobre, le groupe avait annoncé un contrat « historique » de 300 millions d'euros pour la pose de 415 km câbles haute tension entre l'Italie et le Monténégro.

Vers 12h00, le titre caracole en tête du SBF 120, s’adjugeant 5,5% sur un marché en hausse de 0,1%.