Au cours du quatrième trimestre de l’année 2012, le bénéfice de Caterpillar est en recul de 55%, à 697 millions de dollars, soit 1,04 dollar par action (contre 1,6 milliard de dollars, soit 2,32 dollars par action au quatrième trimestre 2011).

Les résultats des trois derniers mois de l’année ont été marqués par une importante dépréciation, de 850 millions de dollars, liée au rachat en juin, pour un montant de 700 millions de dollars, d’une société chinois spécialisée dans la fabrication de biens d’équipements pour les sociétés minières. Avant d’être rachetée, cette dernière société avait gonflé ses chiffres en procédant à une fraude comptable de plusieurs années.

Par ailleurs les ventes du groupe américain ont fléchi pendant cette période de 6,8% à 16,12 milliards de dollars. Les ventes de biens d’équipement pour les sociétés minières ont progressé de 14% tandis que les ventes de biens d’équipement pour les sociétés de construction ont plongé de 25%.

Sur l’ensemble de l’année 2012, la société a dégagé un bénéfice en hausse de 15% à 6,68 milliards de dollars, soit 8,48 dollars par action. Le chiffre d’affaires s’est élevé à 65,8 milliards de dollars.

Les perspectives pour 2013

A ce stade, la direction de Caterpillar s’attend à une année 2013 relativement correcte comparativement à 2012. La croissance mondiale est prévue à 2,5%, supérieure aux 2,3% enregistrés l'an passé.

Aux Etats-Unis, la croissance au cours de la première moitié de l’année ne devrait pas être aussi bonne qu’attendu. Elle devrait cependant s’accélérer ensuite.
La dynamique de l’économie chinoise devrait se poursuivre sur un rythme soutenu.
Les pays européens devraient continuer à souffrir.

La demande en biens d’équipement devrait être plus forte au cours du second semestre.

Les incertitudes qui pèsent sur la conjoncture restent toutefois importantes.
Aussi, la société a avancé des fourchettes étendues pour ses perspectives. Le bénéfice devrait se situer entre 7 dollars et 9 dollars par action. Le chiffre d’affaires devrait être compris entre 60 et 68 milliards de dollars.
Les analystes tablent, à ce jour, pour un bénéfice de 8,54 dollars par action et sur un chiffre d’affaires de 65,17 milliards.

«Nous sommes encouragés par les récentes améliorations des indicateurs économiques mais nous restons prudents » a commenté le président Doug Oberhelman.