Le résultat opérationnel de Vinci ressort en 2012 à 3,7 milliards d'euros (+1,4% par rapport à 2011).
Le résultat net part du Groupe s'élève à 1.917 millions d'euros, en progression de 0,7% par rapport à 2011. La moyenne des anticipations des analystes interrogés par Bloomberg tablait sur 1,93 milliards d’euros. Le résultat net par action s’établit à 3,54 euros, en hausse de 1,6%.

Le chiffre d'affaires consolidé de Vinci a, par ailleurs, augmenté de 4,5% à 38,6 milliards d'euros. Les analystes escomptaient 38,4 milliards.

L'endettement financier net se situe à 12,5 milliards d'euros, en légère diminution sur 12 mois. Le cash-flow opérationnel représente 3,1 milliards d'euros en 2012.

Vers une année 2013 relativement stable


Vinci table sur une stabilisation de son activité en 2013.

En 2013, l'environnement économique devrait rester difficile, notamment en Europe. « Les perspectives d'évolution du trafic des concessions de Vinci Autoroutes, dépendantes de l'évolution de la croissance économique en France et dans les pays voisins, sont incertaines à ce stade et pourraient conduire à une nouvelle baisse du trafic de l'ordre de celle enregistrée en 2012 » a indiqué le groupe dans un communiqué.

Un ralentissement des prises de commandes n’est pas exclure. Au 31 décembre 2012, le carnet de commandes s'établissait à 31,3 milliards d'euros, en hausse de plus de 2% sur 12 mois. Le carnet à réaliser à l'international représentait 45 % du total.
L’année 2013 se serait selon le groupe, bien poursuivie, mais pourrait mal finir.

Les chiffres de 2013 devraient, en outre, être impactés par l’acquisition pour 3,1 milliards d’euros d'ANA, la société concessionnaire pour une durée de 50 ans de l'ensemble des aéroports du Portugal (4 sur le continent, 4 aux Açores, 2 à Madère) le 27 décembre 2012.

Vinci a également annoncé qu'il proposerait au titre de l'exercice écoulé un dividende stable à 1,77 euro par action. L’assemblée générale des actionnaires doit avoir lieu le 16 avril.