Selon Arnaud Bauduin , gérant du fonds Ofi Leader ISR, parmi les entreprises européennes qui présentent à ce jour un potentiel de hausse non négligeable figurent Croda, Amadeus, Dassault Systèmes, Novozymes, Pearson et Michael Page.

Croda et Amadeus s’inscrivent dans la thématique en plein essor de la recherche et développement, estime le gérant d’OFI. « Croda, société implantée dans le Yorkshire de l'Est en Angleterre évolue notamment dans le segment des biens de consommation en sa qualité de fournisseur de produits chimiques. La firme confectionne en étroite collaboration avec de grands géants comme Unilever ou encore Procter & Gamble des molécules qui apportent de la valeur ajoutée comme les anti-rides, les anti-UV, les omégas 3 ».
Les clients historiques d’Amadeus sont des compagnies aériennes, dont Air France et Lufthansa, qui ont besoin d’améliorer leur efficience et de se doter de systèmes informatiques perfectionnés, note Arnaud Bauduin. La branche d’activité est donc porteuse, ce d’autant plus que le trafic aérien croit d’environ 5% par an.

Dassault Systèmes  et Novozymes ont été citées en lien avec le sujet phare de la production plus rapide et moins chère dans un monde globalisé où la concurrence est de plus en plus rude. «Dassault Systèmes permet de construire des logiciels visant à gérer tout le cycle de vie des produits : leur conception, leur fabrication, leur contrôle qualité. La société fait face à une concurrence limitée. Elle est en capacité de généré une coissance élevée à deux chiffres » commente Arnaud Bauduin.
Novozymes est une entreprise de biotechnologie basée au Danemark qui fabrique des enzymes permettant d’accélérer la production, d’améliorer les process, de réduire la consommation des matières premières, dont les matières énergétiques. La société travaille par exemple dans les biocarburants de deuxième génération.

Dans l’accès aux compétences et à la formation, le fonds géré par M Bauduin attribue une belle place à Pearson et Michael Page. « Pearson est le leader mondial de la formation en langue anglaise. La société est présente dans de nombreux pays. Elle fait 50% de son chiffre d’affaires avec des supports numériques et des services. Michael Page fournit, pour sa part, de l’expertise de pointe aux entreprises un peu partout dans le monde » explique le gérant.

Dans un tout autre registre, celui des financières, ont été mentionnés BNP Paribas, Axa et l’assureur britannique Prudential. « BNP Paribas est un véhicule de qualité dans le secteur. Axa a l’avantage de beaucoup se développer en Asie. Prudential est un très bon moyen de jouer la financiarisation et la demande en essor de la classe moyenne dans les émergents ».

L’ensemble de ces entreprises sont présentées comme ayant un retour sur fonds propres élevé, un chiffre d’affaires en progression récurrente d’au moins 5%, un bénéfice en plus forte hausse que l’activité en raison du levier opérationnel, une bonne équipe de gestion.

Selon Arnaud Bauduin, à ce jour aucune opportunité intéressante n'aurait été décelée dans les télécoms, les utilities, la construction automobile, l’immobilier et les matières premières.