Porté par la demande de matériaux composites dans l’aéronautique et l’automobile, le fabricant américain d’aluminium Alcoa a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre et publié un chiffre d’affaires supérieur aux attentes.

Au cours des trois derniers mois, les revenus du groupe ont progressé de 7% à 5,8 milliards de dollars contre un consensus de 5,6 milliards. Son bénéfice net s’est élevé à 138 millions, lui aussi au-dessus des attentes des analystes.
Alcoa a fait état d'une « demande robuste » d'aluminium qui s’est traduite par une légère hausse des prix au deuxième trimestre (+2,4%) alors que les cours avaient été divisés par deux au cours des trois dernières années.

Depuis le début de l'année, l’action du groupe a gagné environ 40%, les investisseurs saluant une stabilisation des prix de l'aluminium et l'offensive de la société dans les créneaux porteurs de l'aéronautique et de l'automobile. Parallèlement le groupe a réduit ses capacités de production et fermé certaines usines, notamment en Australie et au Brésil.

Pour l'ensemble de l'année, il table sur une croissance de la demande mondiale d'aluminium de 7%, comme en 2013. Le titre a gagné 1,41% mardi dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York. Les investisseurs européens restent néanmoins prudents ce matin en attendant d'autres publications. Vers 11h00 le CAC 40 cède 0,1% à 4338 points.