Malgré une perte a été réalisée en raison de la couverture du change à hauteur de 126 millions d’euros, les fondamentaux du groupe sont solides.
Le chiffre d’affaires ressort en progression de 6,9% à 15,4 milliards d’euros. Le résultat opérationnel sur une base ajustée hors effet de change est en hausse de 17,4% à 2,1 milliards d’euros. La marge opérationnelle courante croit de 1,2%. Le résultat net ajusté (part du groupe) se situe à 1,2 milliard d'euros en croissance de 5%.
« Nous avons atteint une production record dans beaucoup de pôles d’activité » a déclaré le président de Safran, Jean-Paul Herteman.
Les perspectives sont bonnes. La demande est robuste. Les commandes pour les moteurs d’avions et les équipements de porte avion enregistrées en 2014 s'élèvent à 23 milliards d'euros. En particulier 2717 commandes ont été faites l’année dernière pour le nouveau moteur LEAP, conçu par la filiale CFM détenue conjointement avec General Electric (pour un total de 8500 commandes). Fin 2014, le carnet de commandes a atteint 64 milliards.
« Safran est sur une trajectoire lui permettant de délivrer encore une croissance bénéficiaire en 2015 » a assuré Jean-Paul Herteman. La société prévoit une hausse de son chiffre d'affaires ajusté comprise entre 7% et 9%. Le résultat opérationnel courant ajusté devrait progresser à nouveau de manière significative avec une croissance légèrement supérieure à 10% par rapport à l'exercice 2014. Le cash flow libre devrait représenter entre 35% et 45% du résultat opérationnel courant ajusté.