Schneider Electric poursuit sa transformation digitale. Après le rapprochement de sa filiale Invensys et du britannique Aveva, le spécialiste de l'efficacité énergétique a annoncé mercredi son intention de lancer une OPA amicale sur IGE+XAO, éditeur français de logiciels de conception et de fabrication d'installations électriques.

L'offre, qui doit être déposée auprès de l'AMF, s'élève à 132 euros par action, dividende 2016-2017 attaché. Elle représente une prime de 15% par rapport à la clôture du titre mardi (114,80 euros) et de 41,5% sur la moyenne 12 mois pondérée par les volumes. Elle valorise la société à 188,4 millions d'euros.

Le conseil d'adminstration d'IGE+XAO a approuvé à l'unanimité cette proposition. Par ailleurs, ses principaux actionnaires se sont engagés à céder la majorité de leurs titres, pour un total de 26,78% du capital. Schneider se réserve le droit de ne pas donner suite s'il ne détient pas au moins les 2/3 du capital à l'issue de son offre publique.

Créé en 1986, IGE+XAO a réalisé en 2016/2017 un chiffre d'affaires de 29,4 millions d’euros et une marge opérationnelle de 27%, parmi les plus élevées du secteur des logiciels. "IGE+XAO est un « pure player » sur le segment des logiciels, avec un chiffre d’affaires récurrent représentant environ 46% du total des ventes", précise Schneider Electric. Le groupe entend d'ailleurs laisser à l'entreprise son "autonomie opérationnelle" et lui ouvrir de nouveaux marchés, notamment à l'international. L'équipe dirigeante ainsi que le PDG Alain di Crescenzo seront maintenus dans leurs fonctions.

Mercredi vers 16h, le titre IGE+XAO était toujours suspendu à la bourse de Paris. L'action Schneider cédait quant à elle 0,5% sur un marché en baisse de 0,4%.