L'agence de notation financière Standard & Poor's (S&P) a abaissé d'un cran la note souveraine de l'Irlande, à AA- contre AA précédemment. L'agence de notation explique sa décision en évoquant la hausse pour l'Etat du coût du soutien au système financier.

'Le coût budgétaire projeté du soutien par l'Etat irlandais du secteur financier du pays s'est considérablement accru par rapport à nos estimations initiales', a indiqué S&P. L'agence estime que l'Irlande devra dépenser 90 milliards d'euros pour soutenir son système bancaire, contre une estimation précédente de 80 milliards d'euros.

De plus, la note de l'Irlande est assortie d'une 'perspective négative', c'est-à-dire que l'agence pourrait encore abaisser cette note. 'Un nouvel abaissement est possible si ce coût augmente encore, ou si d'autres événements économiques négatifs affaiblissent la capacité du gouvernement à atteindre ses objectifs budgétaires de moyen terme', a précisé S&P.

'Au vu de l'annonce récente de nouvelles injections dans le capital d'Anglo Irish Bank, nos dernières projections montrent que la dette publique de l'Irlande va augmenter à 113% du produit intérieur brut en 2012', a ajouté Standard & Poor's.

Cette note attribuée à la dette de long terme de l'Irlande correspond à la quatrième sur une échelle de 21.