La banque centrale chinoise avait pourtant relevé la parité dollar/yuan à 6,6295 contre 6,6215 mardi mais cela n’a pas suffit. Le dollar a effectivement beaucoup monté contre les autres devises à la suite de signaux indiquant une accélération de la croissance outre-Atlantique. 

Les créations d’emplois se sont élevées à 100 000 en décembre selon une enquête menée par Bloomberg. C’est le plus fort niveau depuis novembre 2007. Par ailleurs l’indice ISM qui couvre 90% de l’économie américaine est monté à 55,7 en décembre, le plus fort niveau depuis mai 2006.

Les traders s’attendent à une poursuite de la baisse de la monnaie chinoise sur le court terme. La Banque centrale chinoise pourrait laisser le yuan retomber à 6,62 avant de procéder une autre appréciation.

Selon les contrats futurs, la monnaie chinoise pourrait s’apprécier de 2,7% d’ici la fin de l’année. Le journal China Securities avance un chiffre de 5%. Cette appréciation permettrait notamment de contenir l’inflation qui a grimpé à 5,1% en glissement annuel en novembre (le plus important gain en 28 mois).

Le yuan avait monté de 1,3% contre le dollar la dernière semaine de 2010. L’appréciation enregistrée est de 3,5% depuis le 19 juin.

Le président chinois Hu Jintao doit rendre visite au président Obama le 19 janvier. La question monétaire serait certainement abordée.