3 milliards d’euros ont été placés.

Le rendement des obligations espagnoles à cinq ans a progressé de 97 points de base, à 4,542. Le consensus tablait sur une hausse de 130 points de base.

Des obligations de même maturité étaient négociées avec un rendement de 4,630 avant l’émission.

La demande a représenté 2,1 fois le montant vendu (à comparer avec une demande qui tournait autour de 1,6 fois lors de la dernière émission qui datait de novembre 2010)

L’écart de taux entre l’obligation espagnole et l’obligation allemande a atteint 233 points de base après l’émission. Cet écart était de 240 points de base hier. Le pic atteint était de 298 points de base en novembre 2010. Le plus faible niveau enregistré est de 15 points de base.

Cette première émission de l’année est un succès. Il faut dire que la réussite de l’émission obligataire du Portugal avait quelque peu calmé la nervosité des investisseurs.

L’Espagne a par ailleurs procédé à un certain nombre de réformes pour réduire son déficit à 6% du PIB cette année contre 9,3% en 2010 et renouer avec la croissance.

Les inquiétudes demeurent cependant. L’Espagne doit faire face à un remboursement de 15,5 milliards d’euros d’ici Avril.

A lire également l'article "Le Portugal réussit son émission obligataire"