Les perspectives de l’économie mondiale se sont fortement assombries ces derniers mois, selon Morgan Stanley qui vient de réviser ses prévisions de croissance pour cette année et la suivante.

La banque prévoit désormais une croissance du produit brut mondial de 3,9% en 2011, contre 4,2% auparavant, et de 3,8% en 2012 au lieu de 4,5%. Le PIB des pays développés ne devrait croître que de 1,5% en 2011 et de 1,5% à nouveau en 2012, selon les prévisions de Morgan Stanley.

Dans une étude publiée jeudi, la banque dénonce des les «erreurs récemment commises dans la politique économique des Etats-Unis et de l'Europe», ainsi que la perspective de mesures d'austérité plus sévères en 2012. Ces mesures vont affecter en particulier la croissance européenne, qui pourrait tomber à 0,5% en 2012 contre 1,7% cette année, selon la banque. «Dans ce contexte, nous n'attendons plus de hausse des taux de la BCE (Banque centrale européenne) mais plutôt une baisse des taux l'année prochaine - nous abaissons notre prévision sur le taux 'refi' (taux principal de la BCE, Ndlr) à 1% fin 2012 contre 2% précédemment», écrivent les économistes de Morgan Stanley.

Ce changement de perspective, associé aux risques de contagion de la crise grecque, devrait faire reculer l’euro. La monnaie européenne pourrait s’échanger à 1,36 dollar en fin d’année, conclut la banque.

Vers 12h15, l’euro se replie à 1,4398 dollar contre 1,4428 hier soir.