Quelle déception! Après avoir lourdement révisé sa croissance au premier trimestre, voilà que les Etats-Unis révisent celle du second trimestre. Ainsi, le PIB n'aura cru que de 1% entre avril et juin, contre 1,3% en première estimation. Le consensus tablait sur une révision à la baisse, mais visait encore les 1,1%.

Pour rappel, la performance du premier trimestre était passée de 1,9% à 0,4% de hausse, soit une division par quatre. C'est cette annonce qui avait provoqué un des plus importants cycles baissiers de ces dernières décennies sur les marchés mondiaux. Cette annonce avait en effet été suivie par une série d'indicateurs macroéconomiques faisant état d'un fort ralentissement l'activité économique. Il a fallu la réaction de la Fed pour calmer les tensions. Celle-ci doit d'ailleurs prononcer un discours aujourd'hui au sommet de Jackson Hole. En attendant, le Cac 40 est d'ores et déjà en baisse de 2,37% à 3 045 points.