Le FESF devrait utiliser de nouveaux outils puissants et liquides à l’occasion de son émission prévue ce midi, des billets de trésorerie à trois mois. Le taux de rendement devrait être proposé à 0,35%.

Ces nouveaux instruments, qui ne  se substituent pas aux obligations à long terme, sont censés donner au Fonds plus de flexibilité sur des marchés très instables.

Lors de sa dernière émission de dette en novembre, le FESF avait levé trois milliards d'euros à dix ans avec des taux en hausse par rapport aux précédentes émissions.

La mise en garde de l'agence Standard & Poor's  sur une éventuelle dégradation de la  note à long terme du Fonds consécutivement à l'abaissement probable de la note de la France, un des deux principaux contributeurs avec l'Allemagne, n'est pas de nature à accroitre l'appétit des investisseurs pour des titres de longue maturité.

D'où cette idée de faire appel à de l'emprunt à court terme. 

Les banques sont confiantes sur le succès du placement d'aujourd'hui. Les résultats devraient être connus en début d’après-midi.

L'adjudication sera ouverte à à tous les membres du Market Group du FESF, qui comprend actuellement 47 établissements internationaux. Elle sera assurée par la la Finanzagentur, l'organisme de gestion de la dette publique allemande.