Selon l’Office fédéral des statistiques allemand, le nombre de personnes occupant un emploi en Allemagne en 2011 s’élève à 41 millions. L’Allemagne compte près de 82 millions d’habitants.
L’emploi affiche donc une progression de 1.3% et le taux de chômage est repassé à son plus bas depuis plus de 20 ans, sous la barre des 7%. Le secteur des services serait le plus gros secteur d’activité allemand, avec 74% des actifs. La part de l’industrie (hors BTP) aurait chuté , quant à elle, de 10% en 20 ans.

Par ailleurs, d’après la fédération allemande des chambres de commerce DIHK, la consommation des ménages en Allemagne a connu en 2011 sa «meilleure année depuis plus de 10 ans ». Elle devrait avoir augmenté d'au moins 1,2% cette année à prix constants.

Selon Christian de Boissieu, président du Conseil d'analyse économique, entendu sur BFM Business, «l’Allemagne connaitrait à l’heure actuelle un cercle vertueux entre l’emploi et la consommation. C’est à contrario le problème auquel est confronté la France où la montée du chômage risque de peser sur la consommation».

Le commerce extérieur reste, par ailleurs indéniablement pour l’Allemagne un atout majeur. Le montant record de mille milliards d'euros aurait été franchi par les exportations allemandes durant l'année 2011. Une première pour le pays.

En 2012, ces trois indicateurs phares de l’économie allemande risquent cependant de ralentir en raison de la conjoncture internationale. Le taux de croissance Outre-Rhin pourrait se situer entre 0,5% et 1%.