Selon le département américain du travail, les nouvelles demandes pour une allocation chômage ont diminué de 13 000 la semaine dernière, à 348 000.
Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient un chiffre de 365 000.

Les estimations concernant la semaine précédente ont cependant été revues en légère hausse à 361 000 contre 358 000.

La moyenne des nouvelles demandes pour les quatre dernières semaines est tombée de 1 750 000 à 365 250, soit un plus bas niveau depuis avril 2008.

Selon les experts, ces chiffres confortent clairement une embellie sur le marché du travail aux Etats-Unis et un fléchissement du taux de chômage.
C'est une bonne nouvelle pour les consommateurs américains dès lors que cela suppose une croissance des revenus et un regain de confiance en l'avenir.