Après une première journée émaillée d’incidents techniques, Facebook entame son deuxième jour de cotation dans le rouge. Vers 14H00 GMT, le titre accentuait ses pertes et s'enfonçait de 13,68% à 33,00 dollars sur le Nasdaq, la plate-forme dédiée aux valeurs technologiques.

Ce niveau est nettement inférieur au prix d’introduction (38 dollars) et ramène la valeur de l’entreprise à 92 milliards de dollars, contre 104 milliards vendredi.

Facebook a levé 16 milliards de dollars lors de son introduction en bourse, la plus grosse de l’histoire pour une valeur internet. L’accueil plutôt tiède des investisseurs, déjà perceptible vendredi, montre, selon certains experts, qu'ils ont retenu la leçon de la frénésie autour des valeurs internet. Ils veulent maintenant savoir si la popularité du réseau social aux 900 millions d'utilisateurs peut se traduire en bénéfices.