Jeudi, dans le cadre de la conférence mensuelle habituellement tenue après la réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE, Mario Draghi a confirmé le lancement d’un nouveau programme de rachats des titres de dette des pays de la zone euro actuellement en difficulté, Espagne et Italie en tête.

Ce programme est destiné à faire reculer les taux obligataires de ces pays et par voie de conséquence leur coût de refinancement sur le marché obligataire.

Mario Draghi a alors insisté sur les modalités techniques de ce nouveau programme. Il a passé en revu un certain nombre d’éléments phares parmi lesquels : les conditions pré requises pour déclencher l’intervention de la BCE, la couverture de cette intervention, la transparence liée à cette intervention…

Les investisseurs sont alors persuadés que l’Espagne fera une demande officielle dans les prochaines semaines en vue de bénéficier de ce programme.

Le taux à dix ans espagnol a reculé de 0,21% ce vendredi matin, à 5,80%. C’est la première fois que le niveau de ce taux est inférieur à 6% depuis mai.

A lire également : "BCE : Mario Draghi rend sa deuxième jambe à une zone euro jusque là unijambiste"