Des élections doivent avoir lieu au Japon le 16 décembre prochain. Shinzo Abe, le leader du parti de l’opposition (le parti démocrate libéral) est donné favori pour remporter la victoire et devenir le nouveau chef du gouvernement japonais. Ce dernier n’a pas caché sa volonté de voir la Banque centrale du Japon agir plus agressivement pour venir en aide à l’économie du pays.

Shinzo Abe a appelé l’institution monétaire à racheter de manière illimitée des titres sur le marché jusqu’à ce que le taux d’inflation ait atteint 2 ou 3% et à abaisser son taux directeur en dessous de 0.

Dans cette perspective, les investisseurs ont décidé de jouer massivement le yen contre un certain nombre d’autres grandes devises.

La parité dollar américain-yen s’est élevée de 0,25% à 82,745. C’est le plus haut point enregistré depuis le 4 Avril. Le dollar américain a gagné près de 4% contre le yen sur les sept dernières séances de marché.

Le yen a également atteint un plus bas niveau de sept mois et demi contre le dollar australien. La parité dollar australien-yen a atteint 85,85.

Enfin, le yen a également reculé face à l’euro, à son plus bas niveau depuis six mois et demi. La parité est montée à 106,27 avant de redescendre à 105,96.

La tendance baissière du yen pourrait bien se poursuivre ce d’autant plus que les espoirs de trouver un terrain d’entente sur le plan budgétaire aux Etats-Unis se renforcent et que la chancelière Angela Merkel a indiqué mercredi qu’un accord pour venir en aide à la Grèce était possible lundi prochain.