Alors que la zone euro panse encore ses plaies en Grèce, en Espagne et au Portugal, le Premier ministre britannique a jeté un nouveau pavé dans la cour européenne ce mercredi. Répondant à l'appel des eurosceptiques au sein du parti conservateur, David Cameron a indiqué qu’il consulterait le peuple, s’il était réélu en 2015, sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

« Quand nous aurons négocié un nouvel accord » sur les relations de la Grande-Bretagne avec l'UE, « nous offrirons aux Britanniques un référendum avec un choix très simple : rester au sein de l'UE sur cette nouvelle base ou en sortir complètement. Ce sera un référendum sur l'appartenance ou non à l'UE », a déclaré le locataire du 10, Downing Street lors d’un discours très attendu. Cette consultation populaire interviendra dans la première moitié de l'éventuelle prochaine législature qui commence en 2015, a-t-il précisé.