La nomination d’Ernst von Freyberg, âgé de 55 ans, a été confirmée par une commission de cinq cardinaux qui supervise les activités de la banque et a été validée par le pape Benedict XVI, a indiqué le Vatican dans un communiqué.

La tâche de M von Freyberg sera principalement d’assurer la poursuite de la mise en conformité de la Banque du Vatican avec les standards bancaires internationaux. En juillet, le Conseil de l’Europe avait émis une évaluation mitigée sur les pratiques internes de la Banque. 16 recommandations clés ont été formulées dans cette étude. Parmi ces recommandations figuraient le durcissement des critères de sélection des responsables de la banque, et la supervision indépendante par une autorité prudentielle.

Le dernier président de la Banque, Ettore Gotti Tedeschi, a été remercié en mai 2012 pour incompétence. Celui-ci avait été accusé d’avoir failli au respect de ses devoirs et d’avoir commis d’autres erreurs, comme le fait d’avoir eu un comportement personnel erratique.

M Gotti Tedeschi et M Paolo Cipriani, directeur général de la banque, ont été placés sous investigation par les procureurs italiens en 2010. Ils sont suspectés d’avoir violé des lois anti blanchiment de capitaux.

La controverse


M von Freyberg serait le président d’une société de construction de bateaux qui aide à fabriquer les navires de guerres pour la marine allemande.

La société qui répare et transforme des bateaux et construit des yachts, est membre d’un consortium chargé de construire quatre frigates pour la marine allemande, aurait confirmé. le porte-parole du Vatican, Federico Lombardi.

Cependant, ce dernier a tenu à préciser que M von Freyberg avait reçu le vote favorable de l’ensemble des membres de la commission des cardinaux et des membres du conseil d’administration. « Le processus de nomination s’est voulu exemplaire, rigoureux, assuré par des personnes compétentes, sans interférence de manière à garantir l’objectivité et la transparence auxquelles le Saint Siège s’est engagé» a déclaré M Lombardi.

Ce processus aurait débuté l’été 2012. Une société de recrutement aurait été mandatée en septembre. Celle ci aurait dressé une liste de 40 candidats. Trois finalistes ont été ensuite auditionnés par commission des cardinaux et le conseil de la banque.

Et c’est finalement Ernst von Freyberg qui a été retenu.
Les compétences financières de ce dernier et son implication dans les bonnes oeuvres auraient alors beaucoup compté.
M von Freyberg est membre des «Chevaliers de Malte », un ordre catholique et un réseau humanitaire qui offre notamment des soins médicaux gratuits à travers le monde. Il est également le co-responsable de l’association de l’Archidiocèse de Berlin qui organise des pèlerinages à Lourdes. Il est le créateur et le membre d’une fondation qui soutient l’école élémentaire à Francfort et qui fournit des bourses aux étudiants.

Ernst von Freyberg a travaillé au sein de la compagnie d’investissement «Three Cities Research » de 1988 à 1991. Il a ensuite développé et présidé le cabinet de conseil Daiwa jusqu’en 2012.
Il est membre du conseil de supervision de Flossbach & von Storch, une société de gestion financière allemande et membre du comité consultatif de la société d’interim Manpower.

«Le Saint-Père a étroitement suivi ce processus de sélection et a exprimé son entier consentement » a souligné Federico Lombardi.