La forte dégradation de la conjoncture économique aura, sans surprise conduit à une détérioration accrue du marché de l’emploi dans la grande majorité des pays de la zone euro.
Au total, l’union monétaire comptabiliserait 18,998 millions de chômeurs. Ce chiffre monterait à 26,217 millions au niveau de l’ensemble de l’Union européenne (+201.000 personnes).

La Grèce, l’Espagne et Chypre se placent en pôle position des pays les plus affectés avec un taux de chômage de respectivement 27%, 26,2% et 14,7%. Il y a un an ces deux pays affichaient un taux de chômage de 20,8%, 23,6% et 9,9%.

Parallèlement, à l’autre extrémité du classement, l’Autriche (4,9%), l'Allemagne (5,3%), le Luxembourg (5,3ù) et les Pays-Bas (6%).